Accueil » Les News » Zoom » L'UNESCO, Protection du Patrimoine Culturel et Naturel Mondial

L'UNESCO, Protection du Patrimoine Culturel et Naturel Mondial

L'unesco,  Protection Du Patrimoine Culturel Et Naturel MondialLe 16 novembre 1945, à Londres, est née L'UNESCO ou l'Organisation des Nations Unies pour l'Education, la Science et la Culture 37 pays se sont réunis pour signer l'acte constitutif de l'UNESCO qui est rentré en vigueur le 4 novembre par 1946, après la ratification par 20 pays signataires.

L'objectif de cette organisation est de construire la paix dans l'esprit des hommes à travers l'éducation, la science, la culture et la communication.
La paix dans le sens le plus large du terme c'est-à-dire dans le sens de construire.

L’UNESCO accompagne les Etats volontaires et  permet la collaboration entre les peuples dans la démarche de développement durable
Cette approche permet de protéger le patrimoine des générations futures et  elle doit établir une culture de paix fondée sur les droits de l’homme et la démocratie.
L’UNESCO s’est lancé de nombreux défis dans les secteurs suivants :
L’éducation
Les sciences naturelles  
Les sciences  sociales et sciences humaines
Communication et information
La culture

En 1972 la convention de la Protection du Patrimoine culturel et naturel mondial est adoptée
En 1976, le comité du patrimoine mondial est créé
En 1978,  les premiers sites sont inscrits sur la liste du patrimoine mondial
L’idée est que certains sites ont une valeur exceptionnelle et universelle donc ces sites appartiennent à tous les peuples et le territoire sur lequel il est situé, n’est pas pris en compte

Dans un souci d’objectivité, l’Unesco a établi  10 critères uniques qui sont  applicables à tous les sites
La liste du patrimoine mondial comporte 890 biens  dont 689 biens naturels, 176 naturels et 25 mixtes répartis dans 148 états
En 2009, l’Unesco a  examiné 27 candidatures. Des sites ont été exclus par exemple la vallée de l’Elbe à Dresde en Allemagne qui figurait depuis 2004,  a été évincée pour la raison d’un projet de construction de pont routier en centre ville et la cité fortifiée de Bakou (Azerbaïdjan) a été retirée de la liste du patrimoine en péril où elle était inscrite depuis 2003. L’œuvre architecturale et urbaine du Français d’origine suisse Le Corbusier ou les Causses et les Cévennes en France a été rejetée.
 La cuvée de 2009,  16 nouveaux sites sont inscrits  au patrimoine mondial dont 3 extensions de sites inscrits et 3 nouveaux pays, le Burkina Faso, Le Cap Vert et le Kirghizstan sont venus s’ajouter à la liste des 145 pays.
1. Allemagne et Pays-Bas, La mer des Wadden
2. Burkina Faso, Les Ruines de Loropéni
3. Belgique, Palais Stoclet
4. Cap-Vert, Cidade Velha, centre historique de Ribeira Grande
5. Chine, Mont Wutai montagne sacrée du bouddhisme
6. Espagne, La Tour d'Hercule, phare datant de l'empire romain en Galice
7. Italie,  Les Dolomites
8. Iran, le système hydraulique historique de Shushtar : ponts, barrages, canaux, constructions et moulins
9.  Kirghizistan, Montagne sacrée de Sulamain-Too
10. Pérou, Ville sacrée de Caral-Supe
11. République de Corée, Tombes royales de la dynastie Joseon
12. Royaume-Uni, Le pont-canal et le canal de Pontcysyllte
13. Suisse, Chaux-de-Fonds/Le Locle, urbanisme horloger
Les 3 extensions :
1. France, de la grande saline de Salins-les-Bains à la saline royale d’Arc-et-Senans, la production du sel
2. Les Philippines, Parc naturel du récif de Tubbataha - extension du Parc marin du récif de Tubbataha
3. Slovaquie,  Levoca et les oeuvres de Maître Paul à Spis - extension de Spisský Hrad et les monuments culturels associés.
 

News du mardi 08/09/2009
31154 lectures.

Annonces liees

Partagez ce dossier

Partager