Tunis

Tunis

Tunis est la capitale et la principale ville de la Tunisie.
Cette ville se compose de deux ensembles urbains : la ville ancienne, la médina et la ville moderne. La médina, riche des empreintes des Almohades et des Hafsides, avec ses ruelles étroites et sinueuses, est d'ailleurs classée depuis 1979 par l'UNESCO.

 
La ville européenne bâtie dans un style arabisé. C’est une ville agréable à visiter, à pied !
Médina

Sans interruption, depuis le 20 septembre 1159, Tunis est la capitale de la Tunisie.
Tunis est perchée sur une colline et séparée de la mer par le lac de Tunis. Elle est située au nord de la Tunisie.
De la plaine côtière aux collines avoisinantes, la citée s’étend sur une superficie de 300 000 hectares.

Les épices

AU COEUR DE TUNIS
La médina s’étend sur 270 ha et s’organise autour de la Grande Mosquée appelée Zitouna La Medina, est le lieu idéal pour acheter ou savouré un délicieux thé avec des petits gâteaux.

  • Grande Mosquée – Djamaa ez-Zitouna
    Etendue sur plus de 5 000 M² et édifiée au VIIème siècle après Jésus-Christ, elle aurait connu plusieurs modifications majeures.
    Une grande partie  de la grande mosquée est réservée aux musulmans
    Aussi les visiteurs visiteront la cour, le dôme du bahou et la galerie à colonnades qui cerne la cour sur trois côtés.
  • Les trois medersas qui servent à accueillir les étudiants en religion
    Les medersas sont composées au rez de chaussée d’une cour centrale carrée, des salles de cours et de prière et à l’étage des dortoirs
    La medersa Bachia
    La medersa es-Slimania
    La medersa Mouradia
  • Tourbet Aziza Othmana
    Le Tourbet est un monument funéraire turc
    Ce mausolée est celui de  la fille Bey Othman, décédée en 1646. Cette princesse très pieuse a affranchi les esclaves et donné ses biens à des œuvres charitales.
  • Mosquée Hammouda Pacha
    Cette mosquée du XVIIème siècle accueille les cérémonies de mariage tunisoises
  • Dar El-M’Nouchi
    Les murs de ce bazar sont garnis de céramiques du XVIIIème siècle, .des carreaux aux délicates tonalités de bleu.
Carthage

DANS TUNIS

  • La visite des souks :
    Souk El-Trouk, le souk des tailleurs turcs
    Souk El-Attarine, le souk des Parfums, les huiles essentielles et les bâtons d’encens
    Souk El-Koumach, le souk des étoffes
    Souk El-Leffa, le souk des Tapis
    Souk El-Berka, anciennement un marché aux esclaves
    Souk Ech-Chaouachiya, le souk des Chéchias
  • Hammam Kachachine
    C’est un très beau hammam réservé aux hommes.
  •  Dar Bach-Hamba
    Ce Palais du XVIIIème siècle abrite la fondation Orestiadi et les expositions sur les arts de la Méditerranée
    Cette Dar, d’une grande richesse, est composée d’un patio dallé et encadré de colonnes en marbre de Carrare, les peintures des plafonds en bois représentent des motifs d’Italie.
    Les invités du dar disposaient d’un patio et d’une entrée privés.
  • Mosquée des Teinturiers surplombe  la rue des Teinturiers avec son minaret octogonal
  • Dar Ben Abdallah ou le musée des Arts et Traditions Populaires
    En 1796, ce palais a été construit et ensuite restauré au XIXème siècle. Les pièces de ce palais sont parées de marbre, de céramiques. Les plafonds sont peints
    L’exposition des costumes rebrodés d’or, des coffres de mariage, des divers objets usuels d’une famille tunisoise dans les années 1900 fait la renommée de ce musée.
    Mais la visite la plus remarquable est la somptueuse salle d’apparat où la reconstitution d’une scène de préparation d’une mariée permet de découvrir l’intimité des familles tunisiennes
    A la sortie du dar, sur la droite, une belle collection d’outils utilisés par les divers corps de métiers des souks.
  • Tourbet El-Bey
    Construit sous Ali Pacha II de 1759 à 1777, ce mausolée abrite les tombeaux des princes husaïnides, les beys, mais aussi les ministres et les fidèles serviteurs
    Les chambres funéraires sont composées de  coupoles en stuc ciselé, des colonnes en marbre de Carthage, des céramiques et des vitraux
    Dans la tradition ottomane, les tombeaux en marbre, sculptés dans la pierre,  sont embellis de bas-reliefs de stèles funéraires et de turbans.
  • Dar Lasram est le siège de l’association de sauvegarde de la médina
    Ce palais de la fin du XVIIIème siècle et du début de XIXème siècle englobe un patio et quatre appartements. La décoration de ce palais a des influences andalouses et italiennes. Il se visite sur rendez vous.
  • Dar Kheïreddine ou le musée de la ville de Tunis
    Ce musée d’art contemporain est une résidence ministérielle du XIXème siècle.
  • Inspirée par Sainte Sophie d’Istanbul, cette mosquée ottomane de la fin du XVIIème siècle est constituée à l’extérieur de dômes blancs et à l’intérieur d’une coupole centrale et de quatre demi-coupoles.
Tunis

AUX PORTES DE TUNIS
Sur les grandes artères de la ville moderne, des façades qui mélangent l’Art nouveau et les Arts déco constituent les  fleurons de l’architecture coloniale.

  • Le marché central
    Rendez vous des tunisois, ici pas de touristes, le marché avec ses étals de fruits, de légumes, de poissons et d’épices est abrité sous une charpente métallique de style Baltard. A quelques pas, le marché des fleurs qui a cette particularité : les fleurs s’achètent en gros
    Rue du Danemark.
  • Parc du Belvédère  est le lieu idéal pour découvrir Tunis, les dômes de la mosquée Sidi Mahrez, le lac de Tunis.
    Dans ce parc, il y a un zoo et une koubba du XVIIIème siècle
    Pour y accéder, il faut prendre le métro à partir de la place de la République, descendre  à l’arrêt de la station Mohamed V et ensuite marcher pendant 10 minutes.
  • Le musée national du Bardo
    La plus belle collection au monde de mosaïques antiques se trouve au musée national du Bardo
    Ce vaste palais de style hispano-mauresque, fondé par les Hafsides comprend 6 départements :
    Au rez de chaussée
    - la collection de la préhistoire
    - la salle 2, Baal Hammon, une statuette en terre cuite du 1er  siècle qui est la principale divinité carthaginoise coiffée de plumes et assise sur son trône
    - la salle 3, les stèles puniques viennent du tophet de Carthage. C’est le sanctuaire où les enfants étaient sacrifiés aux divinités
    - la salle 4, les stèles de Maghroua qui témoignent de la rencontre des croyances puniques et gréco-romaines en milieu berbère.
    - La salle 5, la salle paléochrétienne possède les plus belles mosaïques, les objets funéraires et les pavements des églises paléochrétiennes
    - La salle 6, la salle de Bulla Regia contient des statues monumentales du IIIème siècle qui représentent Persée et Andromède
    - La salle 9, la salle de Thuburbo Majus, ce sont les bas reliefs et les statues déterrés sur le site de Thuburbo Majus.
    - Dans l’allée qui mène aux salles 8 et 9, un des sarcophages présents représente un couple de défunts aux portes du paradis 
    Au 1er étage
    - La salle 10, la salle de la Carthage romaine, une mosaïque symbolise Dionysos sous les traits d’un éphèbe qui offre du raisin au roi de l’Attique, Ikarios.
    - La salle 11, la salle de Sousse, c’est la  salle d’apparat où la mosaïque du Triomphe de Neptune qui mesure 137 m² montre le dieu nu sur un char tiré par quatre chevaux marins, et les 56 médaillons représentants les Néréides qui chevauchent des monstres marins, des tritons et des sirènes. Tandis que la mosaïque du seigneur apporte la preuve de l’opulence des grands propriétaires terriens de l’Antiquité tardive.
    - La salle 12, la salle de Douga, le Triomphe de Neptune entouré des Quatre Saisons
    - La salle 13, le Triomphe de Bacchus
    - La salle 14, la salle d’Ulysse, le héros de l’Odyssée, attaché au mât de son navire pour mieux résister au chant des sirènes, est représenté sur une mosaïque du IVème siècle.
    - La salle 18, la salle de Virgile, Drapé dans sa toge, Le poète Virgile, tient un rouleau de papyrus sur lequel est inscrit le huitième vers de l’Eneide. Le portrait de Virgile assis entre les muses Clio et Melpomène.
    - La salle 21, la salle de Mahdia, une étonnante collection de bronzes et de marbres hellénistiques, suite à des fouilles effectuées en 1908 à 1913 sur une épave d’un bateau qui a sombré au large de Mahdia vers 70-80 avant J-C
    - Les salles 24 et 25, des céramiques hafsides, des poteries fatimides, des costumes et des mobiliers anciens, ces salles sont consacrées  à la civilisation islamique
    Au 2ème étage, les mosaïques d’Utique de Thuburbo Majus et de Carthage sont présentes.
Carthage

AUX ALENTOURS DE TUNIS
La Goulette
accueille le principal port de Tunis mais elle est aussi une station balnéaire où les familles tunisoises viennent se baigner.Tous les restaurants de la Goulette se trouvent sur l’avenue Franklin Roosevelt, parallèle au front de mer.
Pour y accéder de Tunis
En voiture, à 10 km de Tunis direction la Marsa la GP9
En Train de Tunis à la station Goulette-Vieille, le trajet dure environ 10 minutes, de 5H00 à 20, toutes les 12 minutes et de 20H00 à 0H30, toutes les 30 minutes.

Carthage
Virgile raconte dans son Enéide, que Carthage fut fondée en 814 avec J-C par Elissa Didon, princesse  de Tyr.
Cette princesse fut écartée du trône phénicien par son frère Pygmalion.
Aussi quand elle décida de s’établir sur ce rivage mais la coutume locale interdisait aux étrangers d’acquérir un terrain plus vaste qu’une peau de bœuf.
Cependant la princesse prit la décision de contourner la loi, elle découpa une peau de bœuf en minces lanières qu’elle mit bout à bout pour délimiter un vaste territoire
Ainsi fut née Carthage !

  • Musée National Archéologique de Carthage
    Edifié à la fin du XIXème siècle, au sommet de la colline de Byrsa, le Musée National Archéologique de Carthage est le plus ancien musée de Tunisie
    Ce musée collectionne les différentes périodes de Carthage :
    - Punique, les stèles, sarcophages, céramiques
    - Romaine, les sculptures, mosaïques
    - Paléochrétienne, les sculptures et mosaïques
    Le rez de chaussée est riche avec les mosaïques provenant de la villa romaine de Sidi Ghris qui se trouve à 30 km de Tunis, les deux victoires du IIème siècle, découvertes sur la colline de Byrsa, les poteries de nécropole de Junon du VIIème siècle et l’urne punique en marbre blanc.
    Le 1er étage témoigne de la destruction, en 146 avant J-C, de Carthage par les romains et de la richesse de la civilisation punique avec une collection d’objets domestiques, de belles céramiques et des monnaies carthaginoises.
  • Acropolium
    Cette ancienne cathédrale fut consacrée à Saint-Louis
    En août 1270, au cours de la huitième croisade, le roi de France aurait rendu l’âme
    De style byzantino-mauresque, cette cathédrale expose aux murs les blasons des souscripteurs, descendants de compagnon du roi. Le plafond en bois a été peint par des artisans de Venise et d’Alep.
  • Tophet ou le sanctuaire de Tanit et Baal Hammon
    Au VII siècle à 146 avant J-C, c’est un endroit où les Carthaginois sacrifièrent des enfants à leurs divinités Baal Hammon et Tanit.
    Ce sacrifice avait pour but de solliciter l’aide des dieux face aux dangers (attaques extérieures, sécheresses, épidémies) et de les remercier dans un geste d’offrande
    Les enfants étaient incinérés et leurs cendres étaient recueillies dans des urnes
    Le Tophet rassemble trois couches d’urnes empilées.
  • Musée  paléochrétienne
    Dans ce musée, sont exposés les carreaux de terre cuite chrétiens du VIème et VIIème siècle, les poteries brisées, la sculpture en os et mosaïques
    A l’extérieur de ce musée, les ruines d’une basilique paléochrétienne.
  • Thermes d’Antonin
    Dans le parc archéologique tourné vers la mer et au pied du plais présidentiel, les termes d’Antonin sont des ruines consacrées aux soins du corps.
    Tous les bâtiments, construits en double, donnaient la possibilité d’accueillir les hommes et les femmes séparément.
    Le caldarium, la salle chaude octogonale
    Les tepidaria, les salles tièdes
    Les pallestres, les salles d’exercices physiques
    Le frigidarium, la salle froide soutenue par les 8 grandes colonnes de granit de plus de 20 mètres de haut
    Ce parc dévoile aussi :
    Une ancienne schola, le siège d’association, avec sa salle de réception en trèfle au sol de mosaïques et son péristyle
    La basilique chrétienne à trois nefs
    Des fours utilisés par les artisans céramistes puniques.
  • Les villas romaines
    Par exemple la maison de la Volière
    Cette villa doit son nom à une mosaïque qui représente des paons et autres oiseaux dans une volière
    La terrasse de cette villa offre une vue panoramique sur Carthage, le golfe de Tunis et Bou Kormine.
    La plupart des demeures patriciennes ont un plan identique. L’atrium à portique pavé de mosaïques polychromes à motifs géométriques ou figuratifs, est orné d’un jardin.

Pour y accéder de Tunis
En voiture, par la GP9
En Train de Tunis à la station Carthage-Amilcar,, de 5H00 à 21H00, toutes les 12 minutes mais le dimanche et jours fériés toutes les 18 minutes et de 21H00 à 0H30, toutes les 30 minutes

Sidi Bou Saïd
Sidi Bou Saïd doit son nom à l’ascète marocain appelé plus communément Sidi Bou Saïd.
Ce dernier professa avec ferveur le soufisme, il prit sa retraite dans ce village
Sa position de patron du village fait qu’il est toujours honoré au mois d’août lors de la Kharja
Ensuite Sidi Bou Saïd a eu comme résidents le baron anglo-français Rodolphe d’Erlanger, des artistes européens, Paul Klee, August Macke, des écrivains André Gide, Georges Bernanos
Le village est connu pour son café des Nattes et pour ses maisons à la  blancheur éclatante aux portes bleues. Le panorama sur la mer est magnifique.
Les 365 marches de l’escalier des sages permettent d’accéder du village au port de plaisance

  • Centre des musiques arabes et méditerranéennes
    Ce musée est situé dans le palais du Baron d’Erlanger qui était passionné de musique arabe
    Sa collection personnelle est constituée de tablas, bédouins, cithares, ouds, darboukas, mesued, cuivres, harmoniums
    Ensuite une visite plus intime de la vie du baron et de cette période grâce au mobilier ancien des chambres et des salons, les tableaux accrochés au mur.

Pour y accéder de Tunis
En voiture, à 22 km à l’est de Tunis et au nord de Carthage.
En Train de Tunis à la station Sidi Bou Saïd, de 5H00 à 21H00, toutes les 12 minutes et de 21H00 à 0H00, toutes les 30 minutes

La Marsa, il s'agit d'une ville mythique et résidentielle ouverte sur le golfe de Tunis. Elle accueille notamment la résidence de plusieurs ambassadeurs, dont le somptueux palais Dar al-Kamila.
La Marsa est la station balnéaire huppée
Et plus au nord une concentration d’hôtels de luxe à Gammarh avec leursplages et leurs criques.

  • Sadika
    Sadika Keskes crée en verre soufflé des lampes, des photophores, des vases, des plats …
    Après avoir été abandonnée depuis le XIVème siècle, la technique du soufflage du verre a été réintroduite par cette artiste tunisienne.
    Et cet atelier-boutique permet de voir les souffleurs au travail

Pour y accéder de Tunis
En voiture, par le GP 9 à 18 km au nord-est de Tunis.
En Train de Tunis au terminus, toutes les 12 minutes et le trajet dure 30 minutes.

Sidi Bou Saïd

SE RENDRE DANS TUNIS
EN AVION
La durée de vol est de 2H25 en moyenne, des vols directs de Paris
 
EN BUS
La gare de Bab Alioua accueille les cars en provenance du sud de la Tunisie
Départs de 6H00 à 21H15 tous les jours
Les bus de nuit Tunis-Djerda de 21H45-5H15 via Kairouan et Gabes

La gare de Bab Saadoun accueille les cars en provenance du nord de la Tunisie

TGM (Tunis-La Goulette-La Marsa) est un petit train qui relie Tunis à la Marsa en passant la Goulette, Carthage et Sidi Bou Saïd

En BATEAU
Liaisons régulières avec Marseille et Gênes (Italie). La traversée dure environ 22H,  quotidienne en été et hebdomadaire le reste  de l’année.

Carthage

INFORMATIONS TOURISTIQUES
Office du Tourisme
1, avenue Mohamed V
Tél. : 341 077
Ouvert du lundi au jeudi de 8H30 à 13H00 et 15H00 à 17H45, vendredi au samedi de 8H00 à 13H00, dimanche et jours fériés de 9H00 à 12H00
Pendant le ramadan du lundi au samedi et dimanche de 9H00 à 12H00

Office du tourisme
Place de Barcelone
Tél. : 345 511
Ouvert lundi au samedi de 8H00 à 18H00, dimanche de 9H00 à 12H00
Pendant le ramadan du lundi au samedi de 8H00 à 15H00, dimanche de 9H00 à 12H00.

Tunis

LIAISON AEROPORT-CENTRE VILLE DE TUNIS
L'Aéroport de Tunis - Carthage est situé à 8 km au nord-est du centre ville de Tunis, à proximité de la route P9.
Dans cet aéroport, on y trouve : un bureau d’informations touristiques, un bureau de poste  ouvert 24H/24, trois distributeurs automatiques  de billets, des guichets de change ouverts 24H/24
 
Le bus
Ligne n° 35, de 6H00 à 20H00, un départ vers Tunis, toutes les 30 minutes.
Le trajet dure 30 minutes.
Les bus de la TUT partent toutes les 15 minutes et le trajet dure 30 minutes également

Taxi
Les taxis attendent les voyageurs devant le terminal.
Le tarif de nuit est majoré de 50% à partir de 21h.
Le trajet dure de 15 à 20 minutes, jusqu’à Tunis.

Porte à Tunis

SE DEPLACER DANS TUNIS
LES BUS

La ville dispose d'un réseau de 214 lignes de bus.

TRAIN
Train : Le Tunis-Goulette-Marsa (TGM) est une ligne ferroviaire qui relie Tunis à La Marsa en passant par La Goulette.

TAXI
Il y a 2 types de taxi
Les taxis officiels sont de couleur jaune
Les autres taxis sont les non officiels
C’est un Moyen de transport pratique pour circuler en ville.
Le prix de la course peut être discuté avant de monter dans le véhicule surtout si le compteur ne fonctionne pas.

METRO/TRAMWAY
Ce tramway compte 5 lignes
La ligne  4 mène au musée du Bardo et la ligne 1, à la gare routière du sud .

Tunis

LES NOTES
Dans l’avion, une fiche de 2 volets est à remplir, le douanier en gardera une à votre arrivée et il vous demandera l’autre à votre départ
- Les bordereaux délivrés au moment du change et les tickets de retrait  aux distributeurs doivent être conservés car ils seront demandés lorsque vous voudrez changer vos dinars en euros.
- Vous trouverez des endroits sympas pour prendre un verre, plus facilement, dans les banlieues que dans la ville de Tunis.
- il ne faut pas confondre la médina et le souk :
le souk est marché hebdomadaire qui a lieu le plus souvent le matin,
la médina est le  marché où chaque corps de métier à ses règles.
- Dans les lieux publics et lors des escapades en lieux saints, adoptez  une tenue qui couvre les épaules, le torse et les jambes et respectez les lieux saints.
- Dans certaines mosquées, on vous prêtera une jebba, une tunique longue et ample.
- Lors du mois du ramadan, évitez de fumer de boire ou de manger d’une manière trop évidente dans les lieux publics.
- Se déchausser dans une maison particulière si le sol est couvert de tapis,  et n’oubliez pas qu’il faut manger avec votre main droite et seulement avec les 3 doigts.
- Dans certains musées, on exigera un droit de photographier.
- Il est interdit de photographier les bâtiments officiels, les ports et les casernes.
- La carte rail-musée, donne accès à tous les réseaux de grandes lignes ainsi qu’à tous les musées nationaux.
- La location de voiture : attention la TVA est à 18%.

Annonces liees

Partagez ce dossier

Partager